Entretien avec El Mouhoub Mouhoud, économiste

El Mouhoub MOUHOUD

retranscription d’une sélection de l’entretien avec El Mouhoub Mouhoud

El Mouhoub Mouhoud est professeur d’économie à l’université Paris Dauphine et directeur du Groupement de Recherches International du CNRS DREEM (Développement des Recherches Economiques internationales Euroméditerranéeennes)

Quelques extraits :

Alors en France, il y a aussi une autre croyance qui est de considérer que la France est un grand pays d’immigration. En réalité, la France n’est pas, n’est plus un grand pays d’immigration, on est parmi les derniers pays de l’OCDE, si on prend par exemple en flux, et en prenant en compte toute les migrations y compris migrations de travail, familiale, migrations humanitaires, tout ce que vous voulez, ce sont les données de l’OCDE SOPEMI 2010. On classe la France juste après le Japon, dernier pays en termes de taux d’immigration.

[…]

Le deuxième mensonge, ça été souvent dit par le gouvernement, quand en plein été, il y avait ces affaires de Roms, où on chasse pour chasser les Roms, on disait oui mais nous on a une politique généreuse d’immigration puisqu’on reçoit des réfugiés… Là aussi les chiffres qui sont donnés sont des chiffres erronés parce qu’en fait on les mesure uniquement à travers les demandes des réfugiés, les demandeurs d’asile.

En réalité, le vrai chiffre serait de prendre les vrais réfugiés ; c’est à dire ceux qu’on a accepté comme réfugiés en défalquant les déboutés… et quand on fait des comparaisons internationales, le rapport de OCDE le montre bien, la France est classé parmi les derniers en termes d’accueil réel de réfugiés…

[…]

On a recours à l’immigration clandestine massivement mais comme on ne veut pas afficher une politique d’immigration ouverte, on préfère finalement gérer les flux par la régularisation au cas par cas. […] On a une politique beaucoup plus ouverte dans les autres pays et la politique répressive française qui est dû à des motifs finalement politique de court termes simplement de communication en direction de l’électorat populaire, populiste, ceci crée ce que j’appelle une politique schizophrène. […] On a une situation dans laquelle, au contraire, au lieu d’aboutir à renforcer l’objectif de compétitivité, d’attractivité des talents et des compétences, on a plutôt une détérioration de la capacité à attirer des compétences, la politique de répression en est responsable

[…]

L’hypocrisie c’est d’accuser les immigrés d’être responsables du fait qu’ils sont en situation irrégulière alors qu’on les met volontairement en situation irrégulière par l’absence à la fois de politiques structurelles d’un coté, et de l’absence d’une politique plus ouverte plus de l’immigration de l’autre coté.

[…]

Vous pouvez aussi télécharger l’intégralité de notre entretien avec El Mouhoub Mouhoud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s